Appel à soumission de résumés

  • en
  • es

en es

Nous sommes ravis de pouvoir annoncer que l’appel à soumission de résumés pour le Cinquième Symposium Mondial sur la recherche sur les systèmes de santé est dorénavant ouvert !

Thème du symposium

Promouvoir les Systèmes de Santé pour Tous à l'Ere des Objectifs de Développement Durable

La vision d'Alma Ata était fondée sur « la Santé pour Tous ». Cette vision est toujours aussi impérieuse qu'en 1978, comme démontré par l'objectif 3 sur la santé des Objectifs du Développement Durable (ODD). Mais le monde a changé au cours des quarante dernières années. En dépit de l’amélioration des résultats en matière de santé, il demeure des défis importants d’équité et d’inclusion sociale, tels que les transitions démographiques et épidémiologiques, les conflits et les migrations qui en découlent, les systèmes de santé et marchés pluralistes ou le réchauffement climatique. Les systèmes politiques continuent de marginaliser ceux qui en ont le plus besoin. Pourtant, il existe de nouvelles possibilités pour que les systèmes de santé atteignent une couverture universelle. Ce Cinquième Symposium Mondial fera avancer les débats et la collaboration sur les nouveaux moyens de financer la santé, de fournir des services et d’impliquer les professionnels de la santé, sur les nouvelles alliances sociales et politiques ainsi que les applications technologiques qui favorisent la santé pour tous. Dans le cadre du thème général du Symposium, nous vous invitions à soumettre des résumés en relation avec les quatre sous-thèmes suivants:
Alors que les progrès au niveau mondial sont menacés par le changement climatique, la baisse de l'aide financière internationale et le resserrement des frontières, les ODD nous rappellent que le progrès humain repose sur l’action multisectorielle. Dans le même temps, les innovations techniques et sociales offrent de nouvelles possibilités. Dans ce contexte, les systèmes de santé doivent aller au-delà de la prestation de soins et agir sur les facteurs sociaux, politiques, environnementaux et économiques complexes qui influent sur la santé. Une action multisectorielle sera essentielle pour relever les défis aussi divers que les infections émergentes, les maladies chroniques et les déplacements massifs de populations. Mais de tels progrès exigent de nouveaux modes de travail à travers les différents programmes de lutte contre les maladies et dans tous les secteurs, ainsi que de nouveaux mécanismes de gouvernance pour soutenir ce processus. Les résumés soumis dans le cadre de ce sous-thème examineront comment les facteurs sociaux qui influent sur la santé sont pris en considération dans différents contextes, avec pour objectif de comprendre pourquoi les méthodes précédentes ont réussi ou échoué, et quelles approches peuvent permettre aux systèmes de santé de fonctionner à travers plusieurs secteurs pour atteindre des objectifs communs de développement social. Les résumés peuvent présenter les perspectives et l’expérience de secteurs autres que celui de la santé. Ils apporteront de nouvelles preuves, analyseront les défis méthodologiques liés à la recherche multisectorielle et évalueront des modèles de travail collaboratif entre secteurs pour relever les défis en matière de santé et de développement. Ils reflèteront également les défis relatifs à la mise en œuvre des ODD, au vu des tensions qui existent entre les objectifs de santé et les autres objectifs, les questions relatives à l’instauration d’une cohérence politique, et comment surmonter les difficultés dans la mise en application d’action multisectorielles dans le domaine de la santé.
La vision d’Alma-Ata reposait essentiellement sur l’idée que les systèmes de santé seraient financés par l'état et fourniraient de soins santé pour tous. Le rôle des prestataires du secteur privé (à but non lucratif et à but lucratif) n'était que faiblement pris en considération. Pourtant, quarante ans plus tard, des milliards de personnes continuent d’utiliser les services de santé du secteur privé, un secteur très hétérogène, souvent peu réglementé et mal connecté au reste du système de santé. Divers types d’organisations issues du secteur privé (à but lucratif, à but non lucratif, confessionnelles) ont des atouts et des défis différents, et jouent des rôles différents au sein du système de santé dans divers contextes. De plus, le secteur privé évolue rapidement pour combler les lacunes laissées par le secteur public et saisir les opportunités de commerce et d’investissement. Il y a une opposition importante au rôle du secteur privé à but lucratif dans la prestation de soins de santé ; pourtant, le secteur privé peut être une source d’innovation, de ressources supplémentaires et de services qui répondent le mieux aux besoins des utilisateurs. Dans ce sous-thème, les résumés devront examiner la nature des controverses concernant le secteur privé ; évaluer les risques et les opportunités offertes par le secteur privé dans le financement et la prestation des services de santé pour une couverture universelle ; analyser l’évolution du rôle du secteur privé dans le domaine de la santé et les systèmes de santé ; réfléchir aux réformes du secteur public nécessaires à une participation plus efficace du secteur et aux nouvelles approches en matière de réglementation et de gouvernance du secteur privé. Ils identifieront les modèles d’implication du secteur privé capables de fonctionner de manière durable et à grande échelle. Les contributions devront offrir une analyse critique des modèles d'interaction et de collaboration public-privé, en apportant de nouvelles preuves, de nouvelles méthodes pour étudier le secteur privé et de nouvelles possibilités de partage et d’apprentissage entre secteurs.
Non seulement les systèmes de santé fournissent l’accès aux services essentiels, mais ils sont également un élément fondamental de la protection sociale. Cette idée fait partie de la vision du « National Health Service » (Service National de Santé) du Royaume-Uni, qui fêtera ses 70 ans en 2018, et aussi du principe de couverture sanitaire universelle, qui met l'accent sur la protection financière et la couverture des services. Pourtant, nombreux sont ceux qui passent au travers des mailles du filet de sécurité du système de santé. Il s'agit notamment des personnes touchées par les conflits et les crises humanitaires ; les migrants dont les droits à la couverture ne sont pas assurés ; et ceux qui sont exclus en raison de leur genre, origine ethnique, religion, orientation sexuelle ou autres caractéristiques. Le financement des services pour ces populations marginalisées est précaire, en raison des préoccupations politiques et idéologiques liées à la citoyenneté et à l'identité, à l'austérité économique et aux réductions budgétaires, par manque d'intégration avec le reste du financement du système de santé, ou à cause de la dépendance à l'égard de sources externes. De plus, la prestation de services repose souvent sur un dédale mal coordonné d'ONG et de prestataires publics et privés. Les contributions dans ce sous-thème devront représenter la diversité des situations de ceux qui sont laissés de côté, ou qui risquent de l'être ; comprendre les causes de leur vulnérabilité ; et évaluer les défis liés à la prestation de services de santé et de protection sociale pour tous, au delà des frontières géographiques, socioéconomiques et culturelles, en examinant les expériences de mobilisation des systèmes de santé en tant que piliers de la protection sociale des groupes vulnérables. Ils présenteront de nouvelles preuves, méthodes, opportunités et de nouveaux modèles d'apprentissage.
Alma-Ata avait souligné l’importance des services de santé de proximité et de la participation communautaire. Quarante ans plus tard, les systèmes de santé sont aux prises avec une transformation sociétale et communautaire provoquée par l’urbanisation et d'autres changements démographiques, alors que les efforts de renforcement des systèmes de santé ignorent souvent le rôle des communautés. Des questions telles que la mobilisation communautaire, l'implication de la société civile et le rôle des agents de santé communautaires demeurent aussi pertinentes aujourd'hui qu’en 1978. Elles sont fondamentales pour l’efficacité des soins primaires, mais aussi pour répondre aux contraintes croissantes posées par les maladies chroniques et aux nouvelles menaces de maladies infectieuses. La gouvernance communautaire et participative est également importante, non seulement pour obtenir des résultats immédiats sur la santé, mais aussi pour le renforcement des systèmes de santé et leur responsabilité envers les populations qu’ils desservent. Dans ce sous-thème, les résumés soumis devront faire un examen critique du rôle joué par les communautés dans le domaine de la santé et comment ce rôle peut être amélioré. Pour ce faire, ces résumés devront analyser pourquoi les modèles précédents d’implication communautaire ont réussi ou échoué et en examinant de nouvelles approches de gouvernance et de responsabilité partagées, des modèles de prestation des services et le rôle des agents communautaires. Ces résumés devront offrir en définitive de nouvelles perspectives sur la façon dont les systèmes de santé peuvent impliquer les communautés pour atteindre une couverture universelle. Ils présenteront de nouvelles preuves, méthodes, opportunités et de nouveaux modèles d'apprentissage.
Si votre thème ne semble pas correspondre à l’un des sous-thèmes mais correspond au thème général du symposium, veuillez l’inclure dans la catégorie « Autre » et démontrer sa pertinence et son excellence !
Dans tous les domaines, nous acceptons différents types de sessions. Le Symposium cherche également à construire le domaine de recherche sur les systèmes de santé, tout en couvrant des domaines thématiques importants. Les sessions qui permettent d’examiner un ensemble commun de problèmes, de développer/faire évoluer un corpus de théories et de connaissances, et/ou de considérer des pratiques courantes sont donc les bienvenues. Dans l’ensemble, les résumés recherchés sont ceux qui proposent :
  • Des concepts de pointe, des recherches empiriques ou de synthèse ;
  • Des approches, méthodes et mesures de recherche innovantes ;
  • Des stratégies éprouvées et/ou novatrices de développement de capacités ;
  • Des plateformes et mécanismes de partage et de transfert des connaissances ; et
  • Des pratiques innovantes dans le développement des systèmes de santé.

Principes fondamentaux du symposium

Les organisateurs du symposium visent à développer un programme qui :
  • Présente une excellente qualité technique.
  • Encourage un débat actif grâce à une implication efficace. Les sessions organisées ne seront pas uniquement sélectionnées en fonction de leur valeur technique, mais aussi en fonction des modalités d’organisation innovantes, du rôle des intervenants et du potentiel de participation active des participants à la session.
  • Est varié et inclusif. Les organisateurs du symposium encouragent l'organisation de sessions qui attirent un large éventail de participants :
    • Des chercheurs, des décideurs politiques, des responsables du système de santé et des chargés de programmes, des activistes, des groupes de plaidoyer et des groupes de réflexion.
    • Des participants ayant déjà assisté à la conférence et ceux qui y assistent pour la première fois.
    • Des habitants de régions géographiques différentes, parlant des langues différentes.
    • Des personnes travaillant dans des disciplines différentes, y compris d’autres secteurs et domaines en relation avec le thème du symposium.
Nous encourageons les organisateurs à considérer la diversité du public et le principe d’inclusion lorsqu'ils réfléchissent aux intervenants qu'ils voudraient impliquer directement dans leurs sessions et aux participants qu'ils voudraient attirer.

Aperçu du programme

La version préliminaire du programme est disponible sur le site du Symposium. Il y a plus de cent sessions simultanées de 90 minutes prévues dans le cadre du programme. Environ la moitié de ces sessions simultanées sera attribuée aux « sessions organisées » et l’autre moitié sera basée sur les « résumés individuels ». En outre, il y aura deux journées dédiées à des sessions satellites et de renforcement de compétences qui précèderont le programme du Symposium. Découvrez plus d'informations sur ces sessions et comment postuler.

Langues du Symposium

Les résumés en anglais, français et espagnol seront acceptés. La traduction simultanée en français et en espagnol sera disponible pour toutes les séances plénières ; la traduction simultanée en français et en espagnol sera disponible pour un nombre limité de sessions simultanées. Les affiches peuvent être produites en anglais, français ou espagnol.

Soumettre votre résumé

Sessions organisées

Les organisateurs peuvent soumettre des propositions pour les sessions de 90 minutes sous deux « types de sessions » :
  • Sessions participatives: Il peut s'agir de tables rondes, de débats, de discussions en groupes restreints, de simulations, de jeux, de séances pyramides, de groupes de modélisation ou toute autre approche qui encourage activement la participation du public.
  • Présentations du panel d'intervenants: Ce format est le format traditionnel de présentations par les intervenants, mais les organisateurs doivent allouer suffisamment de temps au débat et à l’interaction.
Le formulaire pour les sessions organisées nécessite les renseignements suivants :
  • Titre (maximum 25 mots)
  • Type de session
  • Domaine thématique et dimension constitutive du domaine de recherche
  • Coordonnées de l’organisateur/l'organisatrice de la session
  • Informations sur les intervenants : Président(e) de séance/modérateur/modératrice et quatre à cinq intervenants supplémentaires qui joueront un rôle actif dans la session ; indiquer si l’auteur principal est issu d'un pays à revenu faible ou intermédiaire
  • Un bref aperçu (50 mots) de la session organisée qui apparaîtra dans le programme du Symposium
  • Un résumé de 400 mots (au maximum) du contenu de la session, y compris : but/objectif, contenu technique, public cible et l’importance pour le domaine thématique sélectionné et/ou la dimension constitutive d'un domaine de recherche ; objectifs d’apprentissage
  • Un résumé de 400 mots (au maximum) du déroulement de la session, y compris : une brève description des présentations ou des contributions, l'approche en matière de modération ou de gestion de la session, le rôle des intervenants, que ce soit ceux cités dans le résumé ou ceux qui ont un rôle attribué, ainsi que l’emploi du temps approximatif de la séance (90 minutes).
Critères d'évaluation
Conformément aux principes fondamentaux du Symposium, le Comité scientifique devra évaluer les sessions organisées en fonction : (i) de la valeur technique ; (ii) du rapport au thème du Symposium ; (iii) de l’importance par rapport au sous-thème et/ou à la dimension constitutive du domaine de recherche ; (iv) de l'implication des décideurs, des responsables et des groupes de la société civile (c.-à-d. président(e)s de sessions et ceux qui ont un rôle attribué) ; et (v) de la possibilité d’une participation active du public.

Résumés individuels

Les résumés individuels peuvent être soumis en vue d’une communication, une affiche ou une présentation multimédia. Une communication est une présentation orale de 10 minutes suivie de 5 minutes de questions. Remarque : Si un résumé est soumis en vue d’une communication, il se peut qu'il soit aussi accepté comme affiche – veuillez ne pas soumettre une communication et une affiche pour le même résumé. Une affiche est un support physique qui a une taille maximale de 120 cm sur 80 cm. Une présentation multimédia peut être un court métrage, un documentaire, un film d’animation ou de photo reportage de 15 minutes maximum. Les personnes souhaitant soumettre des résumés individuels devront fournir les renseignements suivants :
  • Titre (maximum 25 mots)
  • Coordonnées de l'intervenant(e)
  • Sous-thème et dimension constitutive du domaine de recherche
  • Pour les présentations multimédia : lien vers la vidéo/les photos si disponible
  • Liste de tous les co-auteurs pour parution dans le livret des résumés, le cas échéant
  • Un résumé de 400 mots ou moins
Format du résumé
Pour les présentations de recherches empiriques, un résumé structuré doit être préparé, couvrant le contexte, les méthodes, les résultats et les discussions/conclusions. Pour la recherche conceptuelle, ou le travail en vertu d’autres contributions au champ de recherche, les résumés devraient couvrir but, centre d'intérêt/contenu, importance par rapport au sous-thème/dimension constitutive du domaine de recherche concerné et public cible. Les résumés individuels peuvent être soumis en vue d’une présentation orale, multimédia ou une affiche.
Critères d'évaluation
Conformément aux principes fondamentaux du Symposium, le Comité scientifique devra évaluer les résumés individuels en fonction : (i) de la valeur technique ; (ii) du rapport au thème du Symposium ; (iii) de l’importance par rapport au sous-thème et à la dimension constitutive du domaine de recherche.

Restriction du nombre de présentations par personne

Afin de favoriser la diversité, chaque personne pourra faire une présentation au maximum :
  • Une fois lors d'une session organisée (en tant que Président(e)/modérateur/modératrice ou contributeur/contributrice désigné) ;
  • Une fois lors des sessions basées sur les résumés individuels ;
  • Et une fois comme présentateur/présentatrice d'affiche, sur la base d'un résumé individuel accepté.
Les soumissions multiples qui désignent le même contributeur seront examinées par le comité scientifique, mais le groupe de travail du programme veillera à finaliser la sélection des résumés de manière à assurer la plus grande diversité possible et un programme équilibré.

Calendrier

L’appel à soumission de résumés individuels et pour les sessions organisées sera lancé le 29 septembre 2017. La date limite pour les propositions de session organisée est le 15 janvier 2018 (minuit, heure d'Europe centrale). Les organisateurs recevront un avis favorable ou défavorable au plus tard le 16 février 2018. Les organisateurs et/ou les contributeurs des sessions non acceptées peuvent ainsi présenter un contenu similaire dans le cadre d'un résumé individuel. La date limite pour les résumés individuels est le 5 mars 2018 (11:59 pm, heure d'Europe centrale). La sélection des résumés individuels (que ce soit pour la présentation orale ou l'affiche) sera communiquée aux candidats au plus tard le 25 avril 2018.
Ouverture Date limite
Appel pour les sessions organisées 29 septembre 2017 15 janvier 2018
Notification pour les sessions organisées 16 février 2018
Appel pour les résumés individuels 29 septembre 2017 5 mars 2018
Notification pour les résumés individuels 25 avril 2018

Subvention de voyage

Les organisateurs du cinquième Symposium mondial espèrent être en mesure de contribuer aux frais de déplacement de certains participants, en particuliers les résidents des pays à revenu faible ou intermédiaire et aux étudiants à plein temps (de tous pays). Les demandes de subvention de voyage seront acceptées suite à l'examen des résumés pour les sessions organisées et résumés individuels. Les demandes ne seront acceptées que pour ceux dont le résumé individuel a été accepté (affiche et/ou présentation orale) ou qui sont contributeur/contributrice désigné(e) dans une session organisée acceptée qui n'a pas de financement extérieur. Le nombre de subventions offertes par session organisée sera fonction des fonds disponibles.

Inscription

L'ouverture des inscriptions pour la participation au Symposium se fera en avril 2018. Si votre session organisée ou résumé individuel est accepté, vous devrez vous inscrire et payer les frais d'inscription pour pouvoir assister au Symposium.